Bienvenue sur Lectures de Voyage
Melbourne: La Gifle (The Slap) par Christos Tsiolkas
Idées Bouquins, etc…
Idées Bouquins, etc… : Washington, DC et New York
Idées Bouquins, etc…: Rome
Rio de Janeiro: Un été brésilien (Agosto) par Rubem Fonseca
Istanbul: Le Musée de l’Innocence par Ohran Pamuk
Liège: Pedigree par Georges Simenon
Idées Bouquins, etc…: Lisbonne
Idées Bouquins, etc… : Cambodge
Hyde Park, Chicago: Ravelstein par Saul Bellow
Paris: Fleurs de Ruine et Remise de Peine par Patrick Modiano
Idées Bouquins, etc… : Naples
Idées Bouquins, etc… : Tanzanie
Sri Lanka: Un air de famille (Running in the Family) par Michael Ondaatje
Idées Bouquins, etc… : Venise
Idées bouquins, etc… : Iran
Santa Cruz, Bolivie: Materia del Deseo (The Matter of Desire) par Edmundo Paz Soldán
Idées Bouquins, etc… : Syrie
Djibouti: Passage des Larmes par Abdourahman Waberi
Idées Bouquins, etc… : Arménie
Ouagadougou, Burkina Faso: Le Parachutage par Norbert Zongo
Bangkok: Café Lovely (Sightseeing) par Rattawut Lapcharoensap
Périgord: “The Caves of Périgord” par Martin Walker
Idées bouquins, etc… : Bruxelles
Naples: Les Romans Napolitains/L’Amie Prodigieuse par Elena Ferrante
Idées bouquins, etc… : Rio de Janeiro
Tadjikistan: Hurramabad par Andrei Volos
New-York: City on Fire par Garth Risk Hallberg
Israël/Palestine: Une Femme Fuyant l’Annonce par David Grossman et Chronique du Figuier Barbare par Sahar Khalifa
Barcelone: L’ombre du vent par Carlos Ruiz Zafón
Idées bouquins, etc… : Bavière et le sud de l’Allemagne
Le Cap: Scènes de la vie d’un jeune garçon, Vers l’âge d’homme et L’été de la vie par J.M. Coetzee.
Idées bouquins, etc…: Inde
Blue Ridge Mountains : Retour à Cold Mountain par Charles Frazier
Idées bouquins, etc… : Algérie
Alpes autrichiennes: Une vie entière (Ein ganzes Leben) par Robert Seethaler
Idées bouquins, etc… : Africains en Amérique
Zimbabwe: The Last Resort par Douglas Rogers.
Idées Bouquins, etc… : Colombie
Ardennes belges : Les amants de la Toussaint par Juan Gabriel Vásquez
Côte d’Ivoire : Aya de Yopougon par Marguerite Abouet et Clément Oubrerie
Japon : Haruki Murakami et Amélie Nothomb
Metropolitan Museum of Art, New York : Le Chardonneret par Donna Tartt et La Corde et Le Reniement de Saint Pierre par Charles Baudelaire.
Idées Bouquins, etc… : Le Caire
Vancouver : Ce dont on se souvient (What is Remembered) par Alice Munro
Gand : Guerre et térébenthine par Stefan Hertmans
Haïti: L’odeur du café et Le goût des jeunes filles par Dany Laferrière  et Les Comédiens par Graham Greene

Idées bouquins, etc… : Algérie

Muriel, qui vit en Algérie, me demande quelques conseils de lectures pour des jeunes Algériens qui n’ont pas beaucoup lu en français. Je ne connais le pays que par trois-quatre jours passés à Alger, mais je me suis prêté au jeu en lisant quelques romans.

Oran

Oran

Un auteur algérien qui a beaucoup de succès est Yasmina Khadra. Contrairement à ce que son pseudonyme suggère, c’est un homme, un ancien officier algérien qui avait pris les prénoms de sa femme comme pseudonyme pour éviter la censure militaire. J’ai lu « Ce que le Jour doit à la Nuit » et j’ai eu un coup de cœur pour ce livre qui raconte l’ambivalence et les hésitations d’un jeune Algérien éduqué à la française lors de la Guerre d’Indépendance. C’est aussi une émouvante histoire d’amour faite d’occasions manquées, de non-dits et de regrets. Je l’ai écoutée dans l’excellente version audio lue par André Pauwels.

cequelejourdoitalanuit

figuiers12347788_458646664346080_249093075709561733_n

« Ce que le Jour doit à la Nuit » a été adapté dans un très beau film d’Alexandre Arcady qui met en valeur les splendides paysages et ambiances de l’Algérie tout en donnant vie aux tourments des personnages du roman de Khadra.

« Aujourd’hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. ». Ce sont les premières lignes de « L’Etranger », d’Albert Camus qui est sans doute le plus célèbre écrivain né en Algérie. « La Peste » se passe à Oran, tandis que « L’Etranger », le roman de l’absurde, que beaucoup d’entre nous ont sans doute lu à l’école, se déroule autour d’Alger.

camusletrangerla-peste-d-albert-camus

Alger et son port

Alger et son port

Kamel Daoud, un journaliste et écrivain algérien a récemment proposé un contre-point à “L’Etranger  » dans « Meursault, Contre-Enquête ». Meursault, le protagoniste de Camus, tue sur la plage, sans raison apparente « à cause du soleil », un arabe resté anonyme. Daoud, lui donne un nom, Moussa, et laisse son frère, Haroun, nous raconter bien des années plus tard, l’histoire de son point de vue. Le contraste des deux romans est très intéressant, mais je conseille de relire « L’Etranger » avant de se lancer dans la version du drame « vu par les Arabes ».

meursaultcontreenquete

Il y aussi deux bandes dessinées qui se passent en Algérie et que j’ai beaucoup aimées. La première est « Azrayen’ » (2 tomes) de Lax et Giroud qui raconte l’amour entre un appelé français et une institutrice algérienne pendant la guerre d’Algérie, « la Guerre sans Nom » dont on parle toujours très peu en France. Le récit est en partie inspirée par l’expérience et les lettres que le père de Giroud avaient envoyées pendant qu’il était conscrit en Algérie.

azrayen

12119135_444887212388692_3361159552367141839_n

L’autre bande dessinée que j’ai beaucoup aimée sont les «Carnets d’Orient » de Jacques Ferrandez, né à Alger, dont le récit suit l’histoire de l’Algérie du début de la période coloniale à l’indépendance algérienne, en deux longs cycles de cinq volumes chacun. Par ailleurs, Jacques Ferrandez a aussi adapté « L’Etranger » de Camus en bande dessinée.

archive-interview-jacques-ferrandez-l-ultime-chapitre-des-carnets-d-orient

12733387_481301092080637_8580964071393042016_n

Merci beaucoup à Muriel de Failly pour ses superbes photos.

14441222_565640576980021_2098375708443362216_n

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*