Bienvenue sur Lectures de Voyage
Melbourne: La Gifle (The Slap) par Christos Tsiolkas
Idées Bouquins, etc…
Idées Bouquins, etc… : Washington, DC et New York
Idées Bouquins, etc…: Rome
Rio de Janeiro: Un été brésilien (Agosto) par Rubem Fonseca
Istanbul: Le Musée de l’Innocence par Ohran Pamuk
Liège: Pedigree par Georges Simenon
Idées Bouquins, etc…: Lisbonne
Idées Bouquins, etc… : Cambodge
Hyde Park, Chicago: Ravelstein par Saul Bellow
Paris: Fleurs de Ruine et Remise de Peine par Patrick Modiano
Idées Bouquins, etc… : Naples
Idées Bouquins, etc… : Tanzanie
Sri Lanka: Un air de famille (Running in the Family) par Michael Ondaatje
Idées Bouquins, etc… : Venise
Idées bouquins, etc… : Iran
Santa Cruz, Bolivie: Materia del Deseo (The Matter of Desire) par Edmundo Paz Soldán
Idées Bouquins, etc… : Syrie
Djibouti: Passage des Larmes par Abdourahman Waberi
Idées Bouquins, etc… : Arménie
Ouagadougou, Burkina Faso: Le Parachutage par Norbert Zongo
Bangkok: Café Lovely (Sightseeing) par Rattawut Lapcharoensap
Périgord: “The Caves of Périgord” par Martin Walker
Idées bouquins, etc… : Bruxelles
Naples: Les Romans Napolitains/L’Amie Prodigieuse par Elena Ferrante
Idées bouquins, etc… : Rio de Janeiro
Tadjikistan: Hurramabad par Andrei Volos
New-York: City on Fire par Garth Risk Hallberg
Israël/Palestine: Une Femme Fuyant l’Annonce par David Grossman et Chronique du Figuier Barbare par Sahar Khalifa
Barcelone: L’ombre du vent par Carlos Ruiz Zafón
Idées bouquins, etc… : Bavière et le sud de l’Allemagne
Le Cap: Scènes de la vie d’un jeune garçon, Vers l’âge d’homme et L’été de la vie par J.M. Coetzee.
Idées bouquins, etc…: Inde
Blue Ridge Mountains : Retour à Cold Mountain par Charles Frazier
Idées bouquins, etc… : Algérie
Alpes autrichiennes: Une vie entière (Ein ganzes Leben) par Robert Seethaler
Idées bouquins, etc… : Africains en Amérique
Zimbabwe: The Last Resort par Douglas Rogers.
Idées Bouquins, etc… : Colombie
Ardennes belges : Les amants de la Toussaint par Juan Gabriel Vásquez
Côte d’Ivoire : Aya de Yopougon par Marguerite Abouet et Clément Oubrerie
Japon : Haruki Murakami et Amélie Nothomb
Metropolitan Museum of Art, New York : Le Chardonneret par Donna Tartt et La Corde et Le Reniement de Saint Pierre par Charles Baudelaire.
Idées Bouquins, etc… : Le Caire
Vancouver : Ce dont on se souvient (What is Remembered) par Alice Munro
Gand : Guerre et térébenthine par Stefan Hertmans
Haïti: L’odeur du café et Le goût des jeunes filles par Dany Laferrière  et Les Comédiens par Graham Greene

Idées Bouquins, etc… : Venise

Akiko a demandé quelques conseils pour préparer un voyage à Venise. Le livre que j’ai lu lors de ma dernière visite dans la Sérénissime est « La Mort à Venise (Der Tod in Venedig) » de Thomas Mann. Un grand classique qui se passe au moins autant au Lido que dans la ville où bruissent les rumeurs et les odeurs d’une épidémie de choléra. Un livre court qui aborde les thèmes du déclin, des amours interdites, de la dégradation physique et morale.

livre-mann

Luchino Visconti a adapté le livre de Thomas Mann dans un film célèbre, « Death in Venice (Mort à Venise) », où Dirk Bogarde joue le rôle d’Aschenbach, le célèbre artiste allemand, qui se consume d’un désir interdit et comme Venise sombre vers la mort. La musique de Mahler rehausse la beauté des images et l’impression d’un déclin ineluctable.

Maximilien suggère aussi de lire aussi Jean d’Ormesson, grand amateur de la cité lacustre…En effet, Venise est très présente dans l’œuvre de l’académicien aux yeux bleus. Je me souviens de « La Douane de Mer », bien sûr, mais aussi de l’ « Histoire du Juif Errant » et de la trilogie qui commence avec « Le Vent du Soir ».

venisedouanedemer

Henry James a écrit une très belle nouvelle vénitienne, riche en suspens mais profonde dans la psychologie des personnages. Dans les « Les Papiers d’Aspern », un biographe est  à la recherche des lettres écrites par un écrivain célèbre à Juliana, la femme qu’il a aimée il y a plus de cinquante ans. Celle-ci, devenue une vieille dame avare et méfiante, est recluse avec sa nièce Tita, dans un palais vénitien qui tombe en ruine. Le biographe parvient à s’imposer comme leur locataire sans révéler son objectif et met tout en œuvre pour mettre la main sur les lettres alors que Juliana se meurt. Les scènes où il emmène Tita pour découvrir la ville nous offrent de très belles pages sur Venise.

lespapiersd'aspern_

Au-delà du fleuve et sous les arbres (Across the River and into the Trees)” n’est pas le roman le plus célébré d’Ernest Hemingway. Certains lui reprochent des dialogues négligés et répétitifs, d’autres s’offusquent de cette histoire d’amour entre Cantwell, un colonel américain de cinquante ans, et Renata, une jeune aristocrate vénitienne de dix-huit ans. Nous sommes à Venise en hiver, juste après la seconde guerre mondiale. Cantwell a débarqué en Normandie, libéré Paris. En 14-18, il s’était battu avec les Italiens en Vénétie. J’ai bien aimé ce roman, celui d’un homme proche de la mort qui veut retrouver sa jeunesse dans une ville splendide. Un roman qui vous donne aussi envie de pousser la porte du Harry’s Bar lors de votre prochaine visite à Venise.

C_Au-dela-du-fleuve-et-sous-les-arbres_7680

Il est temps que je parle d’un écrivain vénitien. Le plus célèbre est sans doute Giacomo Casanova, même s’il reste sans doute plus fameux pour ses nombreuses aventures amoureuses que pour l’ « Histoire de ma vie », qu’il a d’ailleurs écrite en français. Je n’ai pas lu les trois tomes dans la Pléiade, mais je viens de terminer l’Album consacré à celui dont le nom est devenu synonyme de séducteur. Une vie pleine d’aventures dans un XVIIIème siècle qui va bientôt basculer vers la Révolution Française : chassé deux fois de Venise, sa ville natale, évadé de la prison des « Plombs » dans le Palais des Doges, mais une vie qui se termine solitaire dans la bibliothèque d’un château en Bohème…

albumcasanova

Shakespeare a écrit deux pièces qui se déroulent au moins en partie à Venise: une tragédie, “Othello ou le Maure de Venise” et une comédie “Le Marchand de Venise ». J’ai lu les deux et elles m’ont plu, avec une préférence pour Othello. Mais lire du théâtre, ça ne vaut pas le spectacle. Donc j’attends une occasion. Bien sûr Othello a aussi été adapté pour l’opéra et au cinéma (Orson Welles). Voici « La Chanson du Saule » de Desdémone par Renée Fleming, un extrait de l’opéra de Verdi.

Othello_park_banner

Venise est aussi un des lieux magiques dans lequel Corto Maltese fait escale au cours de ses aventures au tour du monde. Dans « Fable de Venise », Hugo Pratt nous emmène, alors que les chemises noires commencent à envahir San Marco, dans les coins secrets de la ville à la recherche d’une émeraude légendaire, héritière tout à la fois des traditions antiques, byzantines, arabes et maçonniques. Mais peut-être tout cela n’est-il que folie ou bien alors théâtre ?

corto_fabledevenise_web

Lonely Planet a d’ailleurs compris que Corto était un guide incomparable dans le dédale des canaux, ponts et ruelles de Venise.

Il est temps de conclure sur Venise. Je vous propose quelques vers célèbres d’Alfred de Musset :

Dans Venise la rouge,
Pas un bateau qui bouge,
Pas un pêcheur dans l’eau,
Pas un falot…
Mais qui, dans l’Italie,
N’a son grain de folie ?
Qui ne garde aux amours
Ses plus beaux jours ?…
Comptons plutôt, ma belle,
Sur ta bouche rebelle
Tant de baisers donnés
– ou pardonnés!
Comptons, comptons tes charmes,
Comptons les douces larmes
Qu’à nos yeux a coûtées
La volupté !

La chanson française n’est pas en reste. Charles Aznavour pense « Que c’est triste Venise, au temps des amours mortes… ».

Tandis que Serge Reggiani voudrait nous faire croire que « Venise n’est pas en Italie ».

Et si tout cela est décidément trop romantique pour vous, on peut toujours se tourner vers la musique baroque d’Antonio Vivaldi, natif de Venise, par exemple son Gloria.

vivaldivenise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*