Bienvenue sur Lectures de Voyage
Melbourne: La Gifle (The Slap) par Christos Tsiolkas
Idées Bouquins, etc…
Idées Bouquins, etc… : Washington, DC et New York
Idées Bouquins, etc…: Rome
Rio de Janeiro: Un été brésilien (Agosto) par Rubem Fonseca
Istanbul: Le Musée de l’Innocence par Ohran Pamuk
Liège: Pedigree par Georges Simenon
Idées Bouquins, etc…: Lisbonne
Idées Bouquins, etc… : Cambodge
Hyde Park, Chicago: Ravelstein par Saul Bellow
Paris: Fleurs de Ruine et Remise de Peine par Patrick Modiano
Idées Bouquins, etc… : Naples
Idées Bouquins, etc… : Tanzanie
Sri Lanka: Un air de famille (Running in the Family) par Michael Ondaatje
Idées Bouquins, etc… : Venise
Idées bouquins, etc… : Iran
Santa Cruz, Bolivie: Materia del Deseo (The Matter of Desire) par Edmundo Paz Soldán
Idées Bouquins, etc… : Syrie
Djibouti: Passage des Larmes par Abdourahman Waberi
Idées Bouquins, etc… : Arménie
Ouagadougou, Burkina Faso: Le Parachutage par Norbert Zongo
Bangkok: Café Lovely (Sightseeing) par Rattawut Lapcharoensap
Périgord: “The Caves of Périgord” par Martin Walker
Idées bouquins, etc… : Bruxelles
Naples: Les Romans Napolitains/L’Amie Prodigieuse par Elena Ferrante
Idées bouquins, etc… : Rio de Janeiro
Tadjikistan: Hurramabad par Andrei Volos
New-York: City on Fire par Garth Risk Hallberg
Israël/Palestine: Une Femme Fuyant l’Annonce par David Grossman et Chronique du Figuier Barbare par Sahar Khalifa
Barcelone: L’ombre du vent par Carlos Ruiz Zafón
Idées bouquins, etc… : Bavière et le sud de l’Allemagne
Le Cap: Scènes de la vie d’un jeune garçon, Vers l’âge d’homme et L’été de la vie par J.M. Coetzee.
Idées bouquins, etc…: Inde
Blue Ridge Mountains : Retour à Cold Mountain par Charles Frazier
Idées bouquins, etc… : Algérie
Alpes autrichiennes: Une vie entière (Ein ganzes Leben) par Robert Seethaler
Idées bouquins, etc… : Africains en Amérique
Zimbabwe: The Last Resort par Douglas Rogers.
Idées Bouquins, etc… : Colombie
Ardennes belges : Les amants de la Toussaint par Juan Gabriel Vásquez
Côte d’Ivoire : Aya de Yopougon par Marguerite Abouet et Clément Oubrerie
Japon : Haruki Murakami et Amélie Nothomb
Metropolitan Museum of Art, New York : Le Chardonneret par Donna Tartt et La Corde et Le Reniement de Saint Pierre par Charles Baudelaire.
Idées Bouquins, etc… : Le Caire
Vancouver : Ce dont on se souvient (What is Remembered) par Alice Munro
Gand : Guerre et térébenthine par Stefan Hertmans
Haïti: L’odeur du café et Le goût des jeunes filles par Dany Laferrière  et Les Comédiens par Graham Greene
Islande: La cité des jarres par Arnaldur Indriðason
Sienne et la Toscane : Place de Sienne, côté ombre de Fruttero & Lucentini et Le patient anglais de Michael Ondaatje
Chine : Les Cygnes Sauvages (Wild Swans) par Jung Chang
Amsterdam : Miniaturiste par Jessie Burton
Cimetière du Père Lachaise, Paris
Ex-Union Soviétique : “La guerre n’a pas un visage de femme » par Svetlana Alexievitch
Provence : Le hussard sur le toit de Jean Giono, La charrette bleue de René Barjavel, Madame de Sévigné et Ventoux de Bert Wagendorp

Idées Bouquins, etc… : Arménie

J’ai fait récemment deux voyages en Arménie, et je me suis intéressé à l’histoire de ce pays fascinant. D’autant que l’an dernier, on commémorait le centenaire du Génocide perpétré en 1915 contre les Arméniens pendant la chute de l’Empire Ottoman. Voici quelques livres et films que j’ai lu et vu sur cette question.

genocidememorialErevan

The Armenian Genocide Memorial in Yerevan

Le roman de Gilbert Sinoué, « Erevan » est une très bonne introduction au premier Génocide du XXème siècle. Il part de faits et de personnages historiques et en tire un roman très vivant et agréable à lire qui couvre toute la période : les premiers massacres à la fin du XIXème siècle, les mouvements politiques arméniens, et puis en 1915 les exécutions ciblées de l’élite, les camps de travail pour les hommes, les marches forcées vers le désert syrien pour les femmes et les enfants. Il termine par l’opération « Nemesis » des justiciers arméniens qui traquèrent et tuèrent les commanditaires du Génocide à travers le monde.

sinoueervanfrench

Lors de mon premier voyage en Arménie, j’ai lu “La Femme des Dunes (The Sandcastle Girls) » de l’écrivain américain d’origine arménienne, Chris Bohjalian. C’est un très beau roman qui mêle la période contemporaine sur la côte est des Etats-Unis et la tragédie arménienne en 1915, centrée autour de la ville d’Alep en Syrie actuelle. Cette ville, à l’époque dans l’Empire Ottoman, servait de terminus pour les marches forcées auxquelles les Arméniens étaient soumis avant d’être parqués dans le désert pour y mourir. Elizabeth, une jeune Bostonienne volontaire dans une mission religieuse américaine y rencontre et s’éprend d’Armen, un rescapé arménien qui a échappé aux massacres mais a perdu femme et enfant. Deux générations plus tard, leur petite-fille, une romancière américaine retrouve presque par hasard ses racines arméniennes, découvre l’étendue d’un Génocide dont elle avait à peine entendu parler et finalement perce un secret de famille longtemps enfoui.

lafemmedesdunes

Le film “Ararat” du réalisateur Atom Egoyan avec Charles Aznavour et Christopher Plummer dans la distribution fait aussi de nombreux aller-retours entre 1915 et notamment la défense de la ville de Van par les Arméniens et le Canada contemporain. Le film explore en outre le rôle de la mémoire et la difficulté de vivre comme rescapé d’une telle tragédie, notamment à travers le personnage du peintre arménien Arshile Gorky. Un film parfois un peu ardu à cause des différentes intrigues qui se tissent, mais finalement très intéressant.

C’est un euphémisme d’écrire que la Turquie a du mal à reconnaître la réalité du Génocide arménien dont on estime qu’il a fait près d’1.2 millions de victimes et exterminé près de ¾ des Arméniens qui vivaient sous l’Empire Ottoman. Le prix Nobel de littérature turc Ohran Pamuk a été menacé et poursuivi devant la justice de son pays pour avoir admis son existence. J’ai donc été intéressé par le film « La Blessure (The Cut) »  tourné par Fatih Akin, un réalisateur allemand d’origine turque. Le film est fort, mais il est plus convaincant dans sa première partie (la description du Génocide) que dans la fin (la recherche par un survivant de ses deux filles à travers le monde suivant la diaspora arménienne).

Une co-production turco-arménienne « The Lost Birds » vient aussi de sortir. Elle prend le point de vue des enfants et semble intéressante, mais je ne l’ai pas encore vue.  Si vous avez vu d’autres livres ou vu d’autres films sur l’Arménie ou sur le Génocide arménien, merci de partager vos impressions.

YerevanPlacedelaRepublique

Yerevan, Place de la Republique

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*